Je n’écris toujours pas dans le NY Times, mais je vous offre mon 36h à Québec quand même!

Il y a environ trois semaines, le célèbre journal publiait un article relatant une expérience de 36h à Québec, décrivant un monde urbano-branché-néo-parisien pas fait pour tous les budgets et tous les intérêts! Bien qu’en accord avec beaucoup des suggestions, comme vous pouvez le lire ici, je me suis quand même lancée le défi de vous décrire mon propre itinéraire pour 36 heures à Québec. J’avoue que l’exercice n’est pas évident, d’autant plus que je me suis efforcée de garder les mêmes heures, en changeant la grande majorité des propositions ; et je me suis gardée une petite gêne pour les titres! Alors, maintenant c’est à vous de juger de mon 36h pour budget relativement limité et mollets musclés!

Vendredi
15h
Bien qu’une guide, dont vous connaissez la plume, se fait un devoir de dire à tous les touristes que Québec ce n’est pas seulement le Vieux et qu’il faut aller voir en dehors des murs, il reste que c’est joli. Donc la fin de semaine commence justement dans le Vieux-Québec. On débute avec une visite gratuite du parlement (hors les murs, mais on y rentre après) ou des ruines du Fort et Château St-Louis, sous la Terrasse Dufferin. Si l’intérieur du parlement ne vous tente pas, arrêtez au moins quelques minutes pour jeter un oeil à notre histoire qui se trouve dans les nombreuses statues qui ornent la façade de l’édifice. Si vous choisissez les ruines comme visite gratuite, inversez le plan de 15h et 16h!
 
16h
On entre ensuite dans la vieille ville pour la voir de haut. Allez vers l’entrée de la Citadelle, mais grimpez sur le mur à votre gauche et longez-le jusqu’à la magnifique vue qu’offre la Terrasse Dugua-De Mons. Prenez quelques photos (que bien des gens de Québec ne sauront dire d’où elles ont été prises) et descendez vers la Terrasse Dufferin. Si c’est l’hiver, ne manquez pas votre tour à la glissade en toboggan, vieille de plus d’un siècle! Descendez ensuite la Côte de la Montagne, fameuse côte où ces mi-athlètes mi-fous compétitionnent lors du Red Bull Crashed Ice. Prenez le temps d’être heureux de ne pas avoir à la monter. Risquez votre vie dans l’escalier Casse-cou qui vous mène à la charmante rue du Petit-Champlain, où vous pourrez faire du lèche-vitrines jusqu’à la Fresque des Irlandais, située au bout de la rue. Les amatrices de bijoux créés au Québec iront chez Vü, juste à côté du funiculaire et les touristes gourmands iront voir la boutique Le Touriste Gourmand, où chaque étagère présente les produits alimentaires d’une région du Québec. Un genre de touriste sans passeport de la bouffe! Avant de repartir de cette rue, succombez à la tentation d’une queue de castor et dévorez-la sans regret puisque 1 : c’est bon et 2 : vous aurez amplement le temps de la digérer en marchant pendant la fin de semaine!
 
18h30
Après avoir ragé en montant cette satanée Côte de la Montagne (mais avouez qu’elle fait digérer la queue de castor!), descendez la rue Saint-Jean, assez rapidement jusqu’à Place D’Youville. En effet, la rue Saint-Jean a beaucoup plus à offrir de l’autre côté de la porte du même nom! La brûlerie Tatum est par contre un chouette arrêt pour ceux qui ont besoin de boire quelque chose de chaud avant de continuer la journée! Les sportifs pourront louer des patins et profiter de la patinoire à la Place d’Youville, pendant que les autres (ou ceux qui y sont lorsque la patinoire est fermée!) prendront le temps de découvrir plusieurs petits commerces de la rue Saint-Jean, hors les murs. On y trouve des livres usagés, des bijoux et vêtements créés au Québec, des chocolats et autres produits du terroir et quelques bières d’ici. Je n’ose même pas vous nommer des endroits, je me contenterai de vous dire de marcher lentement et de prendre le temps de fouiner!
 
20h30
Pour souper, réjouissez vos papilles, votre estomac et votre portefeuille en dégustant l’un des succulents et ô combien bourratifs burgers de Chez Victor, sur la rue Saint-Jean. Les végétariens comme les carnivores y trouvent leur compte dans ce restaurant où les desserts, bien qu’appétissants, ne sont jamais nécessaires!
 
23h
Pour bien finir la soirée, allez sur Grande-Allée, à l’Inox et goûtez quelques bières locales, accompagnées du meilleur nachos en ville (s’il vous reste de la place après le burger…!) La soirée peut se continuer aux Voûtes de Napoléon, bar de chansonniers situé de l’autre côté de la rue. On y va pour l’ambiance et les chansons qu’on aime entendre et chanter, mais on s’assure d’avoir bu assez de bières dignes de ce nom avant d’y entrer… Les plus gloutons finiront au Ashton…. les autres iront se reposer un peu!
 
Samedi
11h
Prenez le traversier pour une courte croisière pas chère jusqu’à Lévis. Du bateau, vous aurez les meilleures photos possibles du Vieux-Québec et du Château Frontenac. Les vrais amateurs de bonnes bières se diront qu’il est 18h à quelque part dans le monde et iront à la microbrasserie le Corsaire, située à quelques pas du quai, à Lévis. De retour à Québec, il est temps de visiter les environs de Place Royale et de se dire que Leonardo Dicaprio a marché à la même place que nous (lors du tournage de Catch Me If You Can). On prend aussi le temps de se demander ce que fait le truc blanc qui a l’air d’un cube Rubik à détonner dans un si beau décor. Puis, on observe longuement les personnages de l’histoire du Québec et les détails de cette magnifique murale qu’est la Fresque des Québécois. On pleure en montant encore la côte de l’enfer. On se console en se disant que ça fait digérer le burger, la bière, le nachos et la poutine de la veille. On dîne au Casse-crêpe Breton sur la rue Saint-Jean, pour la bonne bouffe réconfortante et à prix tout aussi réconfortant! On s’assure par contre d’avoir assez de temps, car le service y est rarement rapide et le lieu est petit donc il faut parfois faire la file avant d’avoir une table.
 
15h
Pour se rendre sur les Plaines d’Abraham on passe par le bout de fortifications qu’on n’a pas fait hier : à partir de la porte Saint-Jean jusqu’aux Plaines. On dit bonjour aux chevaux dans le stationnement de calèches en passant. La balade sur les Plaines se termine en culture au Musée des Beaux-Arts ou au cinéma Cartier, salle unique au fond d’un club vidéo qui présente des films de répertoire qu’on voit rarement ailleurs à Québec. En passant sur Cartier, on jette un coup d’oeil aux chocolats d’Arnold et aux bijoux et autres objets sympathiques de Ketto design. Pour se réchauffer et se sucrer le bec après une bonne marche, le chocolat chaud du Cochon-Dingue est le bienvenu, même si le reste du menu est un peu cher. Si on ne file pas pour les Plaines, on descend en Basse-Ville marcher dans le Parc linéaire de la rivière Saint-Charles, entre autres dans le Parc Victoria.
 
20h
On descend la côte Salaberry. On se réjouit de ne pas avoir à la monter. On découvre le quartier Saint-Sauveur, qui a vu naître Alys Robi, en allant souper dans un des restaurant de cuisine d’ailleurs (beaucoup de chances que ce soit asiatique!) de la rue Saint-Vallier.
 
22h30
Après environ 10-15 minutes à pied, dans le quartier St-Roch, on se retrouve à la microbrasserie la Korrigane, avec ses bières brassées ici et ses bières invitées. Si vous arrivez assez tôt, goûtez aux petites bouchées originales pour accompagner votre dégustation de bières.
 
Dimanche
9h30
On retourne dans le quartier St-Roch, de jour cette fois! La journée commence avec un café ou un chocolat chaud du Nektar ou de la Brûlerie St-Roch. Les pâtisseries sont aussi à l’honneur sur la rue Saint-Joseph et fort probablement moins chères que celles vendues aux touristes en haute-ville! On prend quelques minutes pour admirer les graffitis sous l’Autoroute Dufferin en se dirigeant vers le Marché du Vieux-Port, pour y déguster de nombreux produits du terroir. On en profite pour discuter un peu avec les marchands et on déguste encore, jusqu’à ce qu’on n’ait plus besoin de dîner!
 
12h
On embarque dans le métrobus 800 pour se rendre jusqu’au bout du trajet (+-30 minutes) en en profitant pour écouter les conversations des gens. Activité qui, je crois, devrait faire partie de tout bon voyage à budget limité! On découvre ensuite une beauté naturelle de la région, la Chute Montmorency. On se rend jusqu’au pont, puis on descend et remonte les 487 marches qui longent la falaise créée il y a des millions d’années. On chiale un peu, mais on est heureux de sauver le montant du téléphérique, tout en continuant la digestion de toute la nourriture ingurgitée pendant la fin de semaine!
 
Si vous y allez
Faites du couchsurfing, façon économique de voyager (on dort gratuitement chez nos hôtes locaux), tout en étant la meilleure manière de rencontrer des gens de la place. Si vous voulez un peu plus d’intimité tout en respectant votre budget, vous trouverez une auberge de jeunesse dans le Vieux-Québec ou dans Saint-Roch. Finalement, les résidences de l’Université Laval offrent aussi des chambres abordables aux touristes, quoique situées dans Ste-Foy, mais elles sont bien desservies par le transport en commun.
Publicités

Une réflexion sur “Je n’écris toujours pas dans le NY Times, mais je vous offre mon 36h à Québec quand même!

  1. Excellente virée, ma chère!
    Un point de vue en effet différent du NY Times sur Québec, mais tout aussi loin des cartes postales!
    Belle idée de ne pas avoir oublié Lévis et le Corsaire!
    Bonne idée aussi de recommander Saint-Jean hors des murs. Malheureusement, le Vieux-Québec intra-muros n'est plus ce qu'il était pour les découvertes. Le secteur Saint-Jean-Baptiste a beaucoup plus à offrir.
    Chouette d'avoir trouvé une place pour le quartier Saint-Sauveur. En plus que mon ami habite dans la maison où est née Alys Robi, boulevard Charest!
    Et pour Saint-Roch, le quartier que j'habite, tu répares une «grave erreur» du NY Times en recommandant la Korrigane.
    Tu as raison pour les longs trajets de bus. C'est économique, et souvent la plus belle façon de sentir l'esprit d'une ville et d'une population en voyage.

    Bravo pour ce bel exercice!

    Valérie Gaudreau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s