Bonhomme Carnaval vs Père Noël

Dimanche dernier se terminait la 58e édition du Carnaval de Québec, dignement représenté par ce non moins enneigé Bonhomme Carnaval. J’ai vu Bonhomme à plusieurs reprises pendant les deux semaines de l’événement, que ce soit sur place avec touristes et enfants d’ici ou avec les groupes d’handicapés physiques et intellectuels avec qui je travaille. Pour moi, Bonhomme, c’est LA mascotte idéale. J’espère très fort que mes futurs enfants sans passeport auront les yeux brillants à la vue de Bonhomme, j’ose même espérer qu’ils l’aimeront plus que le Père Noël. Je n’ai jamais été une grande fanatique de Noël, particulièrement de l’idée de dire aux enfants « si tu es gentil, l’inconnu bedonnant qui est assis là-bas, sur qui je vais t’obliger à t’asseoir pour prendre une photo, va te donner des cadeaux ». Alors voici le temps de voir qui mérite l’admiration sublime entre Père Noël et Bonhomme Carnaval.

-Pour voir Père Noël, il faut aller au centre commercial. Pour voir Bonhomme, il faut aller dehors.
-Certains Père Noël de centre d’achats ont l’air quasiment dépressifs à la fin d’une longue journée. Bonhomme sourit même à la fin d’un défilé à -20 degrés.
-Père Noël est assis sur une chaise à la journée longue. Bonhomme danse en levant la patte plus haut que ce que beaucoup de gens peuvent faire.
-La ceinture fléchée de Bonhomme est un souvenir d’une tradition amérindienne. Les vêtements de Père Noël sont un souvenir d’une pub de Coca-Cola.
-Père Noël donne des cadeaux aux enfants qui ont été sages. Bonhomme Carnaval envoie la main et fait des câlins à tous ceux qui le veulent, peu importe leur niveau de sagesse.
-Père Noël donne des cadeaux, il faut lui donner ça. On aime les cadeaux.
Pointage final : 5 à 0.5 (j’essaie de ne pas être trop matérialiste, quand même!) pour Bonhomme Carnaval. C’est maintenant officiel : futurs enfants sans passeport seront bien plus énervés d’aller dehors en février, qu’au centre d’achats en décembre!


Carnavalesquement vôtre, 
Sarah sans passeport
*Merci de ne pas m’écrire pour me dire que je rêve en couleurs. Que ça paraît que je n’ai pas encore d’enfant. Que même si chum sans passeport et moi sommes entièrement d’accord sur notre préférence en matière de mascotte, il y aura toujours un professeur, des amis ou des grands-parents pour essayer de vanter le plus barbu des deux. On est bien dans notre beau monde rempli d’illusions, merci. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s