Une gorgée de terroir

En août 2008, je me suis promenée quelques jours en Belgique, où j’ai dégusté frites, chocolat, gaufres et bien sûr, de la bière. Après tout, j’étais en Belgique! Il me fallait donc boire de la bière locale et même visiter les microbrasseries du coin, lieux de pèlerinage gustatif pour tous les houblonneux voyageurs. Maintenant que je suis une touriste sans passeport, je m’efforce de découvrir le plus possible les microbrasseries québécoises, car mine de rien, on n’a rien à envier à personne côté qualité et diversité de la bière au Québec! J’ai donc envie de vous les faire découvrir comme lieux touristiques à inclure dans vos prochains voyages sans passeport.

Il y a deux ans, le Réseau de veille en tourisme publiait un article sur l’effervescence des microbrasseries, dans le monde et ici. Déjà à ce moment, la majorité des régions du Québec avaient au moins une microbrasserie, où en plus de boire une bonne bière, on peut parfois étancher sa soif d’histoire et de connaissance. Certains endroits offrent des visites guidées ou des informations générales affichées sur les murs ou dans le menu concernant la fabrication artisanale et le lien historique entre le nom des bières et le folklore de l’endroit. On est loin de la Laurentide tablette prise à la taverne sombre du coin! Il me reste encore des dizaines de microbrasseries à visiter au Québec, mais je me permets quand même de vous faire une courte liste de mes coups de coeur maltés et je vous invite à ajouter les vôtres en commentant cet article.

La Korrigane (Québec, quartier Saint-Roch) Pour les événements, les trucs originaux à manger et la bière au nom de mon arrière-grand-mère.
L’Inox (Québec, Grande-Allée) Pour la qualité constante de ses bières et les succulents nachos!
Microbrasserie de l’île d’Orléans (Sainte-Famille) Pour en apprendre sur l’histoire de l’île d’Orléans en regardant les noms des différentes bières.
Le Corsaire (Lévis) Pour le sentiment d’être en voyage de l’autre côté du traversier tout en étant certain d’avoir de la place!
La Chouape (St-Félicien) Pour la bière 100% locale et le libre choix des sortes qu’on peut mettre dans notre palette de dégustation.
La Voie Maltée (Jonquière et Chicoutimi) Pour le côté cool et branché en région et pour les souvenirs du Cégep!
La Memphré (Magog) Pour la terrasse avec la vue sur le lac.
Microbrasserie des Beaux Prés (Beaupré) Parce que c’est la nouveauté de l’automne près de Québec dont l’ouverture est prévue pour octobre prochain.

Comme vous l’avez remarqué, je parle des lieux et non des bières, puisque ma connaissance et mes goûts sont plutôt limités. Bien sûr, je peux conseiller aux amateurs de bières rousses de se garocher le gosier sec à l’Île d’Orléans ou à Saint-Félicien, mais pour d’autres conseils beaucoup plus pertinents sur la bière d’ici et d’ailleurs, allez voir le blogue d’un ami fin connaisseur en la matière.

Houblonnement vôtre,
Sarah sans passeport
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s