Un été en trois temps et demi

Il fait régulièrement 10-12 degrés ces jours-ci et il ne reste que des p’tites plaques de neige au semi-loin : ça sent l’été! Comme l’an passé, j’ai donc 8 semaines à remplir pour faire tout ce que je ne peux pas faire pendant les 10 mois dans le village, avant le retour en Basse-Côte-Nord pour la prochaine année scolaire. Je peux diviser mon été en trois parties :

Les amis, le dentiste et les jeans neufs

Ça, c’est la partie « classique » de résidente de région éloignée qui va en ville. Avoir une vie sociale (surtout lorsque ladite ville a été le chez-soi pendant une décennie), idéalement agrémentée de dehors et/ou de vie culturelle et/ou de microbrasseries. Cette période implique aussi tous les rendez-vous et listes de commissions, qu’on clanche normalement en 10 jours. Bref, c’est à Québec, ça coûte cher, mais c’est efficace. Pour cet été, ce sera l’équivalent d’un gros 3 semaines, donc on prévoit intégrer des petits allers-retours plein-air – amis – famille – bouffe dans les +- 3h alentours. Ah et, mon zipper de mes jeans préférés a brisé la semaine dernière, c’est ben maudit. Faut que je mette cette réparation sur ma liste de tâches de ville.

Les vacances dans les vacances

J’ai la chance d’avoir 8 semaines entre mes contrats annuels et Chum Sans Passeport n’a besoin que d’un ordi et d’Internet pour travailler, on peut donc faire les « tâches de ville », mais prendre le temps de visiter des nouveaux endroits aussi. L’an passé, c’était 4 semaines à Terre-Neuve, cette année on reste dans les Maritimes avec deux semaines en Nouvelle-Écosse. En 2018 je gérais l’attente pour les 8 semaines sans travail comme un enfant gère l’attente pour son voyage à Walt Disney, pendant les Fêtes, avec son youtubeur préféré, genre. Bref, j’ai quasi tout réservé les 6 semaines sur la route en 3 jours. J’avais l’intention initiale de choisir 4-5 lieux de base pour une semaine chacun et découvrir les alentours à partir de là. Ce fût à 2 cheveux et quart de l’échec comme plan. Cet été, il y a donc moins de destinations en vue. Nos deux hébergements en Nouvelle-Écosse sont déjà réservés; ce sera une semaine à Yarmouth, puis une semaine à Halifax. J’ai évidemment lu beaucoup sur ce qu’on pourra y faire (comprendre ici j’ai compté les microbrasseries et les compagnies qui font des tours de kayak à 1h à la ronde de nos deux destinations). Au moins on s’assure d’avoir une semaine par endroit, en plus d’un petit arrêt par le Parc du Bic et à Bathurst en s’y rendant. Bref, j’ai bien hâte. On ne sait pas trop pourquoi on a choisi ces deux villes. Halifax j’y suis allée 3 jours lors de mon premier voyage en backpacking il y a 16 ans (ouch!), mais c’est tout. Yarmouth, c’est un guess total.

Pourquoi prendre l’avion quand on peut faire un road/boat trip ?

Je dis qu’on a 8 semaines à remplir, mais en fait c’est plus comme 6, étant donné qu’on a choisi de ne pas prendre l’avion ni pour sortir ni pour revenir en Basse-Côte-Nord. Donc, Mazda Sans Passeport est arrivée il y a quelques jours et nous prendrons le Bella vers Blanc-Sablon pour faire un premier roadtrip par le Labrador et la fameuse route 389. J’ai trèèès hâte! Surtout que c’est un voyage qu’on devait faire en 2015, mais feue Versa Sans Passeport avait arrêté de fonctionner la semaine avant le départ prévu. On se prévoit 8-10 jours pour se rendre à Québec, selon si on fait un p’tit détour par la Minganie ou non (et selon si on se retrouve engloutis dans un nid de mouche de 10 pieds de profond en banlieue du bout du monde avec pas de village à 200 km à la ronde… M’enfin.). Tant qu’à faire ce chemin, on prend une journée de lousse à Goose Bay et une autre dans le coin de Labrador City/Fermont. Bref, ça se ferait évidemment plus vite, mais hey, des vacances ce sont des vacances, pas besoin de faire 400 kilomètres de route en semi-asphalte quotidiennement! La section entre Red Bay et Manic 5 sera une première pour nous, donc la majeure partie du trajet!

TSPplanété2019

Fin juin : Saint-Augustin-Blanc-Sablon-Labrador-Baie-Comeau-(Rivière-au-Tonnerre)-Québec.  Mi-août : Québec-Kegaska-Blanc-Sablon. En voulez-vous d’la Côte-Nord, en v’là!

Pour le retour dans notre futur nouveau village-avec-route, ce sera un trajet qu’on connaît très bien en auto, suivi d’un trajet que j’adoooore en bateau. Bref, la fin d’été parfaite : le littoral Nord-Côtier dans son entièreté! Et ce sera le moment de retourner au travail et de découvrir notre nouveau chez-nous que l’on connaît que comme touristes.

Maintenant que vous savez où on ira, pour ce qu’on y fera, ça revient pas mal aux même idées que ce que j’avais écrit il y a un an en prévision de l’été 2018 : « Les objectifs généraux de ce voyage : rando, kayak, photo, bonne bouffe, bonne bière, dans l’ordre ou le désordre, selon les endroits. Vos suggestions sont les bienvenues! »

Y’a pire comme plan pour 8 semaines 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s