Des réponses à tes questions

Trois semaines! Il reste trois semaines avant d’être en fusion (!) avec notre voiture sur plus de 5000 kilomètres. Tranquillement pas vite, on se prépare, malgré le fait que ce soit touristiquement assez occupé ces temps-ci. J’ai commencé à travailler sur THE playlist qui sera mon top 50 lorsque je conduirai (ce qui explique probablement le titre de ce billet qui est en fait une chanson de Mes Aïeux), que je vous partagerai éventuellement. Pour l’instant, je vais me contenter de répondre aux trois questions posées le plus souvent à chum sans passeport et à moi, par des interlocuteurs variés, arborant régulièrement un visage mi-intrigué mi-jaloux.


Pourquoi?
Grande gagnante dans la question la plus fréquente, la réponse demande toutefois beaucoup plus qu’un mot. La première réaction qui me vient en tête serait « mais pourquoi pas?! » Comme une question est rarement suffisante pour répondre à une autre, il me faut détailler un peu. D’abord, chum sans passeport et moi n’avons pas les mêmes raisons pour vivre cet hiver nordique. Lui, ayant rarement voyagé hors du Québec et jamais plus que deux semaines, il veut vivre une expérience de voyage plus longue, plus loin et en plus il aime beaucoup l’idée de vivre dans un endroit où la langue de la majorité n’est pas la nôtre. Ce sera sa première fois aux TNO. Moi, j’y suis déjà allée deux fois et j’ai quand même quelques (jamais assez à mon goût mais bon!) voyages avec et sans passeport dans mon sac à dos. J’aime aussi l’idée d’aller passer quelques mois dans la minorité linguistique et j’ai très hâte de traverser le pays en auto. En fait il y a deux ans, après mon premier passage dans le Nord, j’étais prête à déménager à Yellowknife pour au moins un an, projet qui a rapidement été mis sur la glace. Il semble qu’un hiver à Hay River soit maintenant plus réaliste! Mon intention première lorsque nous avons décidé de concrétiser le projet était d’être basée à Hay River, mais de voyager le plus possible dans les alentours. Plus évident à dire qu’à faire! M’enfin, ça reste à voir!

 

Vous allez faire quoi là-bas?
Lui a déjà un boulot dans un sympathique café de l’autre côté de la rue d’où on habitera. Un gros 20 minutes d’attente a été nécessaire entre l’envoi de son CV par courriel et la réponse positive de la propriétaire du café! Pour moi, ça reste une surprise! J’espère faire encore une fois des projets de théâtre avec des jeunes, mais comme je ne ferai pas ça trois mois sans arrêt, je cherche à occuper mon temps entre des boulots qui impliquent du monde et de l’écriture. Nous avons aussi tous les deux des projets en branle à Québec sur lesquels nous devrons travailler un peu à distance. Pour le reste, on va jouer dehors, regarder les aurores boréales, probablement avoir froid et essayer de ne pas avoir à vendre nos reins pour être capable de rentrer en février!

 

Pis votre job ici?
Nos jobs survivront bien 4 petits mois sans nous! Un fonctionnaire ça peut prendre un congé sans solde relativement facilement et une guide touristique, ça ne travaille pas tant que ça au début de l’hiver de toute façon! On reprend le tout normalement à notre retour, quelque part en février.

Pour ceux qui trouvent encore que c’est une drôle d’idée, pensez au nombre de jeunes de 18-20 ans qui vont passer un été dans l’Ouest canadien pour cueillir des fruits en « apprenant l’anglais », ça nous on ne l’a jamais fait. Alors on y va pour la version 10 ans trop tard, en hiver et un peu plus au Nord!
Questionnement vôtre,
Sarah sans passeport
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s