Bonne fête Goga!

Quand j’étais guide, j’expliquais souvent un aspect de la Révolution Tranquille par le choix de ma grand-mère, qui dans son Saguenay des années 60, a été parmi les premières à prendre la pilule, au grand dam du curé découragé qu’elle choisisse d’empêcher la famille après seulement(!) 7 enfants. L’histoire dit qu’elle lui aurait répondu que s’il voulait qu’elle en aille d’autres, il avait juste à venir les élever. Je pense aussi à mon autre grand-mère, celle que je n’ai pas connue, et qui a repris son nom de jeune fille, lorsque les femmes ont eu ce droit, avant même que toutes ses filles mariées le fassent.

Des grands-parents, ça transmet quoi? Un fond de féminisme, l’utilisation du micro-ondes pour ranger les desserts maison, une assiette à tarte, le mot « maudasse » intégré dans quelques pièces écrites pour des gens à qui je donnais des ateliers de théâtre, et des journaux de voyage. Dix journaux remplis de faits appris lors de tours de ville, de descriptions de paysages, de noms d’hôtels, de réflexions sur les gens. Des journaux d’une grand-mère qui m’a dit je sais pas combien de fois pendant que j’étudiais en journalisme combien elle aussi aurait aimé faire ça.

Printemps 2020, ça fait une douzaine d’années que je trimbale ses journaux de voyages dont j’ai hérité après son décès, en plus de ceux qu’elle m’envoyait par la poste quand j’avais environ 8-10 ans. Projet de confinement : commencer la transcription à l’ordinateur des journaux de voyages écrits à la main entre 1984 et 1998. Plonger dans l’ailleurs sporadique d’une femme de 64 à 78 ans. Une femme qui fêterait aujourd’hui ses 100 ans.

Comme je prône le sans passeport (et accessoirement parce que c’est quand même un long boulot et que j’ai vraiment pas fini), je choisis de partager (et de commenter un p’tit peu…!), pour célébrer son 100e anniversaire, quelques extraits du seul voyage sans passeport dont j’ai le journal, soit l’Ouest Canadien en 1988, en groupe organisé. Sur les dix que j’ai, ça se trouve à être le 3e, après celui de vacances au Mexique en 1984 et d’un tour d’Europe en 1985. Alors voilà, bonne fête Goga!

*****

Ben pâmée sur les paysages, ou quand la vue des Rocheuses doit changer sur un moyen temps de la vue sur la Console downtown Port-Alfred

« Mon beau rêve qui se réalise. »
[Ohhh, ben tant mieux! 😀 ]

« Calgary 650 000 habitants. Premières impressions, l’immensité, hotel International 35 étages, nous sommes au 33e, chambre spacieuse avec salon, cuisinette, balcon, très luxueux. En face de l’hôtel, immeuble en verre de 45 étages, Pétro-Canada, où l’hôtel se reflète comme dans un miroir. La rue à 4 voies paraît comme un sentier vu du balcon. »
[C’est sûr que c’est pas la même vue que La Baie des années 1980!]

« Les montagnes c’est extra-ordinaire ça ne se décrit pas. On voit quelque chose d’unique.»
[Ohhh !]

« J’ai vu des précipices comme je n’en verrai jamais plus dans ma vie. »
[Cette phrase me fait bien rire, probable parce que j’ai jamais eu d’opinion sur les précipices que j’ai vus -ou pas- dans ma vie!]

« Ah le beau voyage dans notre pays qui est immense et si beau avec une belle variété de peuples et de paysages. »
[Ohhh! Goga Sans Passeport!]

« Les Rocheuses sont inoubliables, on dirait une dentelle d’argent brillant au soleil. »
[Encore pâmée! Et moi qui trouve qu’une des plus belles vues, c’est à La Baie!]

« Dans Jasper même qui est entouré de montagnes c’est tellement beau car les montagnes imitent une dentelle argentée avec le soleil qui brille sur la neige au sommet de ces monstrueuses montagnes, et ces gros nuages qui ressemblent à de la ouate et qui ont l’air de taquiner très doucement ce paysage de rêve. Ah. quel souvenir je garde de ce paysage. Et le train est toujours présent, partout même dans les plus grosses montagnes.»
[Cette description est fascinante. Et le train qu’elle doit remarquer beaucoup parce que depuis plusieurs années celui de l’usine fait trembler la maison familiale.]

« Hotel Banff construit en 1928 par le C. Pacifique, le train dans l’Ouest est présent partout. La rue Principale est Western avec les magasins comme on voit dans les vues. »
[Encore le train! et l’expression « les vues » 😀 ]

« Visite de Fort Calgary. Chemin de fer du C. Pacifique construit par les chinois 1884. Souper à un café chinois Papa et moi, très bon menu et service impeccable et des chinois très bien éduqués. »
[Bon…euh…là…comment dire…1988…m’enfin. Y’a personne de parfait qu’y disent. 😉 ]

 

Un Canada un peu trop ininnglish à son goût?

« Nous dînons à l’hôtel du lac Louise où c’est très bon. Des desserts de toutes sortes. Un hôtel de grande classe où il y a beaucoup de monde. Je crois qu’il y a autant d’Américains que de Canadiens, pas un mot de français. »
[Avoir un p’tit penchant pour le luxe en voyages et remarquer la langue dudit luxe. Hum.]

« Pavillon du Canada pas un mot de français ni écrit encore moins parlé. »
[Baooon.]

« Tout est complètement anglais et nous envahissons la place quand nous arrivons la gang de Québécois. »
[Hahaha! Des fois je me demande elle dirait quoi de savoir que j’habite au English Quebec.]

« J’ai aussi demandé à notre guide francophone pourquoi le gouvernement Albertain n’a pas proclamé le français langue officielle. Elle me répondit que le français était parlé que par le 4e groupe linguistique. Le premier est l’anglais, le second, l’allemand, le 3e le russe et le 4e le français. »
[Haha! Bon ben à défaut de vivre dans un pays réellement bilingue, on va au moins mieux connaître la réalité linguistique de l’Alberta d’il y a 30 ans! ]

« Et demain « go » pour Montréal. »
[Une chance qu’elle a mis le « go » entre guillemets! Ouf!]

 

Les descriptions disparates et un brin de goût du luxe

« Ville en expansion on y trouve Université, Beaux arts, salle de concert, auditorium, 22 courts de tennis, tout y est. »
[Haha! Tout y est…les beaux arts et le tennis. Hum.]

« Toutes les rues ont des noms d’animaux. Un musée d’animaux et oiseaux du Canada. Un travail parfait on les dirait tous vivants. »
[Peut-être que c’était juste un zoo?!]

« Retour à l’hôtel on se prépare pour la messe à 7h30. Allons souper puis faisons nos malles car partons demain à 8h30. »
[La messe en voyage! Pis «faire sa malle» ohhhh!]

« À Levelston nous déjeunons à la cow boy dans un restaurant vraiment western, selle accrochée, lanterne, chapeaux et de vrai de vrai cow boys (Ah que c’est le fun ici). »
[Ben là! Faut pas mettre son fun entre parenthèse!]

« Port à eau très profonde. Gros arbres, cèdre rouge. En hiver, c’est toujours gris, avec la pluie tous les jours et ça commence en novembre. On y cultive le saumon. J’ai vu un arbre de 400 ans et ou on y entrait une auto, la coccinelle. Il y a beaucoup de chômeurs. Dans le quartier anglais de l’ouest de la ville, les parents de Marg. Trudeau y habitent. Elle a grandi dans ce quartier. »
[Tout ça est réellement collé dans un même paragraphe. Fascinant.]

« Ici à Vancouver le téléphone est à côté de la bol de toilette, très commode n’est-ce pas!»
[Hahaha!]

« Kamloops, ici il pleut mais pas souvent, les gens doivent être contents. »
[On leur souhaite! Pluie ou pas, là.]

« Notre motel est confortable mais sans luxe. »
[Pour une fois on peut s’en accommoder quand même 😉 ]

« On dîne au champ de glace Colombia où nous avons une vue spectaculaire sur des glaciers et cette fois ça donne l’impression de la crème glacée sur un gros gâteau. »
[Elle a réellement barré le mot glacée pour changer sa comparaison entre les glaciers et la sorte de crème. C’est donc ben mignon!]

Un brin de « honnn » pour finir :

« 15 septembre 1988
Aujourd’hui est notre anniversaire de mariage. Toute une vie derrière nous deux. Comme c’est étrange notre anniversaire à Vancouver. Tout le monde dans l’autobus chante « C’est à ton tour… » C’était ben le fun, après on nous appelait les mariés. »

*****

En voyage on visite des musées, pis là on peut pas vraiment voyager, alors profitons de ces musées qui nous ont transmis leur nom de famille, leur yeux tombants ou leur recette de tarte. Que leurs souvenirs soient accessibles par un coup de téléphone, un facetime ou une boîte dans un garde-robe qu’on ouvre pas assez souvent. Y’a pas une expo interactive dernier cri qui va clancher une discussion avec sa grand-mère autour d’un verre de Coke tablette semiflat comme s’il s’agissait du whisky âgé d’un hôtel luxueux où on était les premières femmes à se donner le droit d’en boire.

6 réflexions sur “Bonne fête Goga!

  1. Le fjord, c’est vrai que c’est une des plus belle vue au Québec. Et merci, ta grand-mère semble avoir été une femme de caractère comme bien des femmes de ville de La Baie. Ce fameux Port-Alfred avec le train qui me réveillait la nuit, 5e avenue avec vue sur le stationnement 2 étages de la console, à travers toi et ta grand-mère j’ai voyagé.

  2. Hier, j’ai eu le goût de faire une tarte à la fraise.
    Aujourd’hui, j’ai les yeux plein d’eau en (re)découvrant ma grand-mère.
    Elle était pas mal poète.

    Merci.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s